LE FILET D’ INDRA

Le Filet d’ Indra ou quand James Cameron découvre la physique quantique.

Imaginez un bon action-movie genre Aliens et des vrais morceaux de sigularité(ouais je sais encore de la quantique, mais c’est bon quand même), c’est ce que nous livre avec une grande adresse notre ami ibérique.

En effet c’est quand même pas donné à tous le monde de vous obliger à brancher votre cerveau pour bouffer du pop-corn!

Bref, c’est du roman qui trace  et qui pense, ne le ratez pas!

Résumé: « Un satellite militaire nord-américain a détecté un objet enfoui profondément sous le plateau laurentien au Canada. Il s’agit d’une géode parfaite de deux kilomètres de diamètre qui plonge les géologues dans la perplexité. Et ce mystérieux artefact a au moins deux milliards d’années…

Dans la demeure céleste du dieu Indra, il est un filet merveilleux, tendu par un artisan ingénieux de sorte qu’il s’étend à l’infini dans toutes les dimensions. Pour satisfaire les goûts extravagants des dieux, l’artisan a fixé un joyau étincelant à chaque noeud du filet, et puisque celui-ci est infini, le nombre des joyaux l’est tout autant. Ils brillent la nuit comme des étoiles lumineuses, offrant un prodigieux spectacle; à leur surface pole se reflètent tous les autres joyaux du filet, infinis en nombre. De surcroît, chacun des des joyaux reflétés reflète à son tour les autres joyaux? Le filet tout entier est représenté en chacun des joyaux, tout comme chaque objet dans le monde n’est pas seulement lui-même parce qu’il inclut tous les autres objets et qu’en fait il est tout les autres. »

Un roman de science-fiction vertigineux, traduit de l’espagnol par Christophe Josse.

Une critique qu’elle est bien:

le-filet-dindra-juan-miguel-aguilera.html

About steph