CYGNIS

Cygnis: c’est frais mais c’est pas grave!

Voici un petit roman qu’ il est bien et que je recommande à tous ceux qui voudraient commencer à lire de la SF.

Servi par une magnifique  plume, très évocatrice, teintée de fulgurances poétiques, une immersion totale et ce dès les premières pages dans les profondes forêts de Cygnis.

Bien sûr les thématiques de l’ histoire non rien de nouveau loin s’en faut mais tellement bien fait que le plaisir est bien au rendez-vous. C’ est aussi pour cela que je recommande vivement ce livre aux nouveaux lecteurs de SF.

Des cyborgs, des bastons, de l’amuuuur, c’est du post apo ultra sympathique, lisez-en!

Le résumé:

Est-ce le ciel ou la forêt? Un fourmil­lement frémit à la limite de son champ de conscience, sensation familière associée au danger. Il se redresse à demi et s’empare de son fusil. Ses oreilles bourdonnent. L’œil à la lunette, il fait défiler différents modes de vision. Au-delà de l’espace délimité par l’ouverture de l’abri s’étend la forêt. Et au milieu, bien droit sous la pluie, un robot solitaire. Il n’a pas d’arme et se contente de regarder Syn dans les yeux.

C’est l’histoire de Syn, un trappeur accompagné de son loup au pelage greffé de bandes synthétiques, dans un monde de ruines technologiques. La menace est partout, une guerre se déclare mais Syn ne veut plus tuer ses semblables…

Seule la science-fiction peut nous donner ce vertige d’être des archéologues du futur. Dans une langue raffinée, Vincent Gessler réussit son pari de nous envoûter par son récit âpre et exaltant de l’éternelle recherche des origines.

Après le résumé, les critiques biens qu’ on soit d’ accord avec:

Avis sur Cygnis

Un autre avis

About steph